Amicale belge des Anciens Prisonniers Politiques et Ayants-droit

De Dachau et de ses Commandos Exterieurs

 

Historique

Fondée clandestinementà Dachau sous le nom " Commandement Comité National Belge" et sortie de l'illégalité le 29 avril 1945 à 17 heures 50.
Edition du bulletin "L'Union Belge" dont 17 numéro's parurent dans le camp.
Premier congress à Bruxelles en octobre1945.
Amicalement constituée en ASBL (Moniteur du 11/10/1947 numéro 2147)
Président : Arthur Haulot
Secretaire Général : Georges Valéry Walraeve

scanintrolagergemeinshaft

Objectifs

Grouper les Anciens P.P de Dachau et de ses commandos extérieurs.
Défense des droits moraux et matériels, lesquels droits sont compris dans le sens le plus large que peut comporter cette expression.
Perpétuer le souvenir des sacrifices, consentis par les meilleurs fils et filles du Pays. Action totale pour la défense de la Paix et contre le retour des horreurs des camps de concentration.

Effectifs à la Libération

930 survivants pour Dachau (les belges se trouvant en ce moment dans les commandos extérieurs non compris).

Urnes

Pour honorer la mémoire de ses martyrs, l'Amicale a considéré comme son devoir sacré le depot solennel d'urnes contenant des cendres anonymes prélevées au crématoire du camp ou des ossements provenant des fosses communes de la colline du Leitenberg. Celles-ci ont été remises officiellement depuis 1950 dans les villes suivantes de la Belgique :

1950 au Mémorial National de Breendonk
1953 à Antwerpen
1954 à Charleroi
1955 à Gent
1956 à Namur
1957 à Liège
1958 à Bruxelles
1959 à Mons
1960 à Heist aan Zee
1968 à Hodeige
1969 à Tournai à Henri-Chapelle et à Leuven (Mausolée de Buchenwald)
1970 au Tir National par la Fraternelle des camps et prisons Nazis),à Halle, à Menen et Eeklo
1971 à Mechelen (Monument du P.P.) et à Dinant
1972 à Brugge
1973 à à Malmédy
1974 à Mariembourg
1975 à Grâce-Hollogne et à la Maison de la Résistance (Bruxelles)
1976 à Waterloo
1979 à Antwerpen
1981 à Visé et à Sambreville
1983 à la ville de Soheit Tinlo (terre du Crématoire)

Drapeau national original

Confecionné au camp-même par Pierre Festers et Jacques Falaise, avec le tissu volé dans les reserves SS, le triangle rouge et la lettre B sont entourés par du gallon argenté provenant d'uniformes SS. Sur le dos on reconnaît l'étoile du Congo belge.
Ce drapeau flotta fièrement sur la place d'appel du camp le prmier mai 1945.
L'Amicale belge a transmis ce drapeau au Musée de la Gedenkstätte.

Plaques commemoratives

Apposée par notre Amicale en 1955, sur le mur intérieur du Crématoire, portant le texte suivant : "Toi qui viens dans ce lieu de souffrances, receuille-toi et songe à ceux des nôtres qui sont tombés ici, pour la paix et la Belgique".
En 2012 une plaque a été mise au mur des Fosses Communes du Leitenberg.

Proces des bourreaux en 1945 à Dachau

L'Amicale belge de Dachau en la personne de son Président et de son Secrétaire Général, témoins principaux de l'accusation, a été citée sur ordre du Gouvernement Américain (War crimes Trial) pour témoigner contre les boureaux SS et aider à ce que justice soit rendue.

 

Comité International de Dachau (C.I.D.)

L'Amicale belge de Dachau est à la base de la reconduction en novembre 1955 du Comité International de Dachau et en est le fondement (siege social à Bruxelles – ASBL Moniteur nr 3987).prikkeldraadScan 3

Serment des Anciens
Prononcé le 29 mai 1955 devant les Fosses Communes du Leitenberg

"Dix ans après sa Libération"

Réunis à Dachau, au lieu meme ou des centaines de milliers de concentrationnaires de tous pays connurent la souffrance et mêlèrent leur sang. Unissant dans notre pensée leur martyre à celui de tous qui tombèrent en defendant leur patrie contre l'oppression.

Nous jurons

- de garder vivant le souvenir des victimes de la barberie nazie
- de lutter pour empêcher le retour des camps de la mort et l'emploinde tout autre
moyen d'extermination massive
de nous oppose à ce que les bourreaux, leurs chefs et leurs maîtres retrouvent leurs armes pour attaquer et asservir les peuples
de rester fidèles à l'union et à la camaraderie nées dans la souffrance et dans le combat, de nous consacrer au rapprochement des peuples dans la paix en vue d'assurer leur sécurité, leur independence et la liberté.