AMICALE NATIONALE DES ANCIENS PRISONNIERS POLITIQUES ET AYANT DROIT DE DACHAU ET DE SES COMMANDOS EXTERIEURS a.s.b.l.

Compte rendu des activités durant l’année 2018 de l’Amicale belge de Dachau.

En 2017 la télévision flamande a présenté une série documentaire concernant les enfants de la collaboration. Cette série a donné lieu à une sérieuse critique de la part des enfants de la résistance et des enfants de la patrie (orphelins de guerre).

Le 27 janvier 2018 le livre réalisé à partir de ce documentaire télévisé ainsi qu’un livre sur le camp de détention de Lokeren-Hekalo ont été présentés officiellement à la mairie de Lokeren.

A la demande de nombreux amis Roger de Taevernier, notre président, a assisté à cet évènement. Il avait pourtant lui aussi critiqué à fond l’initiative de la télévision flamande, plus particulièrement parce qu’il y avait un manque total d’explicitation informative concernant les activités de la collaboration. Selon lui les producteurs du programme auraient pu commencer par une série concernant les enfants de la résistance. Lors de la réunion Roger s’est longuement entretenu avec Koen Aerts, producteur principal de la série. Ce dernier lui a confié qu’une série concernant les enfants de la résistance a été prise en considération pour 2019-2020.Entretemps notre président a été contacté par la VRT (Radio télévision flamande). Récemment un premier contact a eu lieu à son domicile avec interview, photos et enregistrement. A suivre…

Comme chaque année Roger a représenté l’Amicale belge aux journées de commémoration des prisonniers politiques à l’Enclos des Fusillés de Bruxelles (28/4), des prisonniers Nacht und Nebel (5/8), des victimes de Meensel-Kiezegem (5/8). Il a également participé à la réunion des enfants « Our Bay-Bee – enfants de la résistance- Gisele Burket.

Cette dernière réunion a eu lieu à l’occasion de l’inauguration d’un monument à la mémoire des membres d’équipage d’un avion RAF Lancaster B17.

Le 17/8/1943 un avion Lancaster B17 de la RAF a été descendu par un avion de chasse allemand piloté par Erich Burkert. Le bombardier s’est écrasé dans les environs de Sas 6. Les 10 membres d’équipage ont pu quitter l’avion à temps et ont tous survécu au crash. Sept d’entre eux ont été fait prisonnier de guerre par la GFP. Les 3 autres (Minnich, Sarnow et White) ont été recueillis par le groupe de résistance Turnhout-Mol.

John White s’est caché pendant quelques jours dans la maison familiale de notre président. Son père, Alfons de Taevernier, l’a conduit ensuite en voiture à Bruxelles pour le mettre en contact avec le Groupe Comète spécialisé dans le transfert de pilotes vers l’Angleterre passant par la France et l’Espagne. Quelques semaines plus tard White est rentré chez lui à la grande joie de ses parents qui avaient reçu le message qu’il était « missing in action ».

Les enfants, les petits-enfants … des pilotes, des résistants, mais aussi la fille du pilote allemand (Gisele Burkert) ont assisté à l’inauguration du monument là où le crash a eu lieu.

Quel bel exemple de fraternisation!

John White a écouté le récit de Roger à propos de son père. Quand il a appris que le père de Roger est mort au KZ de Dachau, les larmes lui ont couvert le visage. Pour Roger un jour inoubliable.

Le 19/9 Roger a une fois de plus représenté L’Amicale à la cérémonie de commémoration au Mémorial de Breendonk.

Fin 2018 notre président a assisté aux réunions du Groupe Mémoire en vue de l’organisation d’un symposium national concernant les Schutzhäftlinge prévu pour le 30 mars 2019. Barbara Distel a été invitée comme conférencière à cet événement.

Mentionnons pour terminer les exposés concernant les activités de résistance de son père, Alfons de Taevernier, que Roger donne régulièrement dans des écoles ou des cercles culturels.

Roger2018tatigkeitsberichtbelge